Alain Favière : Je me tourne maintenant vers les communes concernées par d'éventuels travaux d'enlèvement de stériles pour qu'elles soient solidaires avec Anzême.

+ d'infos sur le site internet